[Page d'accueil] [Sitemap] [Actualité] [Tous les OS] [Téléchargement] [Liens] [Le projet] []
L'article




771 mots. [ 21 Captures d'écran ] [ 22 Versions ] [ 6 Lien vers ]


BeOS

A l'origine, BeOS a été développé pour la société Be par Jean-Louis Gassée, qui travaillait auparavant pour Apple, et se destine à un type particulier d'ordinateurs, les BeBox. Une BeBox contient 2 processeurs PowerPC et jusqu'à 256 Mo de RAM. Réécrit à partir de zéro, BeOS ne contient de relique d'aucun un autre système d'exploitation. Mono-utilisateur, il déploie sa pleine puissance quand beaucoup de programmes s'exécutent en parallèle sur un système multi-processeurs, grâce à son architecture moderne basée sur les threads. Dans sa version d'origine, BeOS n'est compatible qu'avec les applications spécialement développées pour lui.

Pour la première fois, une version gratuite pour l'usage privé est accessible avec la version 5.0. Elle peut, comme la version "BeOS 5 Pro Edition", être utilisée comme OS unique, ou être lancée depuis Windows. En effet, la variante gratuite s'installe comme image sur une partition virtuelle de 512 Mo. Un large éventail l'applications est disponible pour l'utilisation dans un environnement réseau.

Mise-à-jour: août 2001

Depuis son acquisition par la société Palm pour 11 millions de dollars, BeOS ne bénéficie plus d'aucun développement commercial. Le support continue d'être fourni par la communauté BeOS et quelques développeurs BeOS.

Mise-à-jour: mars 2002

BeOS Online est le site de référence pour les logiciels BeOS et propose BeOS 5.0 Private Edition en téléchargement qui, d'après de nombreuses sources, a été téléchargé environ 1 million de fois. Basé sur le code source de BeOS Personal Edition, on trouve le BeOS Developer Edition 1.0, qui supporte les pilotes actuels et qui est pris en charge par l'équipe de BeOS Online.

La continuation officielle de BeOS en tant que projet OpenSource s'effectue sur www.openbeos.info, appelé OBOS (OpenBeOS) pour l'instant. Aucune portion des parties "libres" du code source de BeOS ne va être récrite pour contourner les termes du contrat de licence.

Un projet à venir est la distribution Zeta de yellowTAB, une version plus développée de l'édition officielle de BeOS PE avec le code source du projet OpenBeOS. yellowTAB a été fondée à Stuttgart (Allemagne) par 10 personnes. Cette société rachète à Palm la licence permettant l'utilisation et le développement du code source de BeOS. Yellowtab occupe également les marchés de l'Asie de l'Est et de l'Amérique Latine. Destiné aux marchés allemand et anglais, il en existe des variantes Home-, Developer- et Deluxe.

L'interface graphique et les fonctionnalités de BlueEyedOS s'appuient sur des logiciels OpenSource. Pour continuer de permettre aux applications BeOS de s'exécuter, les APIs de BeOS furent réécrites à partir de zéro. C'est un noyau Linux et le serveur XFree86 (pour la couche graphique) qui en constituent les fondations. Sur www.blueeyedos.com on peut télécharger une image ISO de la version de démonstration.

Domaines d'utilisation

BeOS se destine au traitement de grosses quantités de données. Il est par conséquent parfaitement adapté aux applications multimédia comme le traitement de la vidéo ou du son, ou encore le lancé de rayons (Raytracing). Le délai de basculement inter-thread de 250 micro-secondes le rend apte à l'exécution de tâches gourmandes telles que le traitement de la vidéo en temps-réel. L'accès aux fichiers depuis les interfaces mentionnées ci-dessus dure moins de 10 millisecondes, en fonction du matériel utilisé. BeOS est particulièrement Plug&Play : après le branchement d'un nouveau périphérique, il suffit d'en placer le pilote dans le répertoire "/boot/home/config/", et l'installation est terminée. La conception orientée-objet permet d'activer les pilotes sans avoir à redémarrer complètement le système. Durant la manipulation seul le composant lié au médias est redémarré, en quelques secondes.

Structure

respecte POSIX
ligne de commande: shell bash, GUI: Tracker
support de JFS
lecture/écriture de FAT16/32, lecture de ext2fs et NTFS/5, HFS, UDF(DVD) et ISO-9660(CD)
optimisé pour le Web, compilateur GNU intégré
support d'OpenGL
micro-noyau
multi-tâche préemptif
architecture Client-Serveur interne
Serveur: services du système d'exploitation
Clients: programmes applicatifs, qui utilisent les services du système d'exploitation
protection des pages mémoire
mémoire virtuelle
conception orientée-objet
taille maximale d'un fichier: 18 millions de téra-octets
architecture Pervasive Multi-Threading (le système d'exploitaiton est découpé en petits threads, qui utilisent au mieux un grand nombre de processeurs)

Système requis

processeurs x86 ou PowerPC (seulement jusqu'à la version 5.03)
nécessite au moins 32 Mo de RAM
système d'exploitation 64 bits
befs, système de fichers 64 bits JFS, R/W HFS, VFAT, FAT
Symetrical Multiprocessing (SMP)
multi-processeur (jusqu'à 16 processeurs)
n'est pas conçu pour être utilisé comme serveur, ou pour les environnements multi-utilisateurs

Captures d'écran

BeOS système d'exploitation Agrandir 1BeOS système d'exploitation Agrandir 2BeOS système d'exploitation Agrandir 3BeOS système d'exploitation Agrandir 4
BeOS 4.5BeOS Démarrage de BeOS 4.55.0 - BeOS Copyright de BeOS & informations système5.0 - BeOS Multi-Threading étudié pour des performances optimales
BeOS système d'exploitation Agrandir 5BeOS système d'exploitation Agrandir 6BeOS système d'exploitation Agrandir 7BeOS système d'exploitation Agrandir 8
5.0 - BeOS Navigateur NetPostive & client email de BeOS5.0 - BeOS Processus de copie accélérée grâce au système de fichers moderne5.0 - BeOS Au dessus du Tracker (en haut à droite), on retrouve le répertoire des programmes et les réglages système5.0 - BeOS Le gestionnaire de disques et sa pléthore d'options
BeOS système d'exploitation Agrandir 9BeOS système d'exploitation Agrandir 10BeOS système d'exploitation Agrandir 11BeOS système d'exploitation Agrandir 12
5.03 - BeOS Copyright & Marque déposée de BeOSSystème moderne, qui garantit des performances élevées en s'affranchissant des défauts des systèmes du passé. L'unification de la structure de l'API facilite le développement de logiciels.HaikuHaiku
BeOS système d'exploitation Agrandir 13BeOS système d'exploitation Agrandir 14BeOS système d'exploitation Agrandir 15BeOS système d'exploitation Agrandir 16
HaikuZeta 1.1Zeta 1.1Zeta 1.1, System
BeOS système d'exploitation Agrandir 17BeOS système d'exploitation Agrandir 18BeOS système d'exploitation Agrandir 19BeOS système d'exploitation Agrandir 20
Zeta 1.1, Rechtliches und TerminalZeta 1.21, LiveCD bootenZeta 1.21, DesktopZeta 1.21, System
BeOS système d'exploitation Agrandir 21
Zeta 1.21, Rechtliches und Terminal

Versions

Date - Version
1996 Jan. - BeOS Dr 6 (Developer Release)
1996 avril - BeOS Dr 7 (Developer Release)
1996 Sept. - BeOS Dr 8 (Developer Release)
1997 mai - BeOS Preview Release
1998 mars - BeOS 3.0 x86 Version
1998 avril - BeOS 3.0 PowerPC Version
1998 juin - BeOS 3.1,
1998 juillet - BeOS 3.2 meilleur support du matériel (SCSI) environ 800 logiciels disponibles
1998 nov. - BeOS 4.0 lecture/écriture pour la FAT 16/32 pour les PCs et Macs performances optimisées et meilleure compatibilité matérielle
1999 - BeOS 4.1 intégration du jeu d'instructions SIMD du Pentium III
1999 juin - BeOS 4.5
2000 mars - BeOS 5.0 gratuit pour une utilisation à titre privé nécessite 500 Mo d'espace disque; support de NTFS Firewire et PCMCIA
(était) prévu - BeOS 6.0 environnement réseau BONE avec le logiciel bureautique GoBe Productive
2003 oct. - Zeta RC1
2004 jan. - Zeta RC2
2004 juin - Zeta RC3
2004 oct. - Zeta Neo,
2005 juin - Zeta 1.0
2006 avril - Zeta 1.2
2006 sept. - Zeta 1.21
2007 mars - Zeta 1.5
--- - Zeta 1.5.1, pas non publié