[Page d'accueil] [Sitemap] [Actualité] [Tous les OS] [Téléchargement] [Liens] [Le projet] []
L'article




1004 mots. [ 28 Versions ] [ 5 Lien vers ]


Unix Open Group

L'Open Group résulte de la fusion en 1996 de la société X/Open avec l'Open Source Foundation. C'est un consortium international et neutre, avec plus de 200 participants. On y trouve des organismes gouvernementaux, des représentants de l'éducation, des finances, de la santé publique, du commerce et des télécommunications. Son budget s'élève à 55 milliards de dollars. L'Open Group fit sa percée avec l'initiative DialTone, qui milite pour que l'internet ainsi que ses composantes essentielles restent ouverts. Parmi ces composantes, on retrouve les spécifications, les produits et les technologies. Cette politique vise à assurer la sûreté et la robustesse de l'ensemble. L'Open Group encourage la recherche et le développement de technologies et de spécifications non-propriétaires au travers de coopérations, comme les tests individuels et une nouvelle stratégie pour une compatibilité garantie des produits commerciaux. Unix est une marque déposée de l'Open Group.
Les neuf sponsors de l'Open Group sont les sociétés Digital Equipment Corporation, Hewlett-Packard, Siemens Nixdorf (division Systèmes d'Information), Fujitsu, Hitachi, International Business Machines Corporation, NCR Corporation, Novell, et Sun Microsystems.

L'Open Group certifie par exemple la compatibilité de variantes d'UNIX avec les standards UNIX 95 et UNIX 98. Parmi les critères de certification figurent la présence en standard de la machine virtuelle Java, le code 64 bits, le gestionnaire de fenêtres CDE, les threads conformes, la gestion du réseau et les protocoles et services standard.

Ceci est une traduction de l'article "The Open Group announces availability of UNIX 98 product standards, May 1998" d'IBM

La famille Unix

Alors que la 3ème génération de calculateurs à circuits intégrés faisait son apparition en 1965, seuls les systèmes d'exploitation offline et multi-utilisateurs comme l'IBM System/360 étaient utilisés. Ils furent ensuite remplacés par des systèmes d'exploitation améliorés et à temps partagé. Les applications importantes étaient par ex. le spooling automatisé pour les jobs. En 1969, les systèmes batch furent peu à peu remplacés par des systèmes indépendants à temps partagé.

L'un des premiers systèmes à temps partagé fut CTTS du MIT, qui devint MULTICS suite à une collaboration avec les Bell Labs et General Electric. Etant donnée la complexité de la conception de MULTICS et le fait qu'il était était programmé avec le langage PL/1, il fut abandonné peu après. Ken Thompson (Bell Labs) programma une version allégée de MULTICS en assembleur, qui devint ensuite UNICS (1969), et en 1971 UNIX (Unices au pluriel).
Dennies Ritchie appréciait UNIX, mais pas la programmation assembleur. Thompson développa le langage B en partant de BCPL (une version simplifiée de CPL). Ritchie reprogramma ensuite bénévolement B, qui devint le langage C. En 1974, Thompson et Ritchie reprogrammèrent entièrement UNIX en C.

La maison mère des Bell Labs, AT&T, ne pouvait plus rester une société d'informatique suite à sa position de monopole. C'est pourquoi le code source d'UNIX a dû être publié. Le nom utilisé pour les dérivés devait être différent d'Unix. Après une restructuration, cela changea encore, et AT&T fournit lui-même l'UNIX System III (1981).

L'Unix des laboratoires Bell, d'AT&T et Western Electric, augmenta sa notoriété sur les micro-ordinateurs haut-de-gamme grâce à son adaptabilité. Il contenait plus de 200 instructions et de nombreux programmes utilitaires écrits en C. La bonne portabilité permettait aux programmes d'être migrés sans modification vers d'autres modèles de calculateurs à architecture m86k.

Entre-temps, l'université de Berkeley et la DARPA ont repris le concept UNIX pour en intégrer une version substantiellement modifiée dans BSD-UNIX en 1978. Contrairement à AT&T-UNIX, BSD-Unix supporte le Paging, le TCP/IP et quelques programmes d'aide standard. Pour éviter que chacune de ces variantes d'UNIX ne parte dans sa propre direction, le standard POSIX fut mis au point. IBM, DEC et HP pensaient que AT&T obtiendrait de bon résultats, et créèrent leur propre standard OSF. La réponse d'AT&T fut le standard UI. Finalement, chacune des sociétés finit par développer sa propre version d'UNIX.

A. Tanenbaum critiqua également la complexité d'UNIX et conçut en 1984 son propre dérivé d'UNIX, nommé MINIX, qui est utilisable comme outil d'enseignement d'Unix.
Linus Torvalds développa en août 1991 son propre système d'exploitation. En partant de zéro, il conçut son système au-dessus d'un noyau. Le grand nombre de programmeurs qui l'étendirent en fit ensuite l'environnement Linux.

Du fait des 30 années de développement qu'ils ont derrière eux, les systèmes de type Unix bénéficient des toutes dernières innovations, ce qui leur fournit la performance, la stabilité et la sécurité qui fait leur réputation. Plusieurs sociétés ont développé leur propre version d'Unix, adaptée à leurs besoins. Solaris™ de Sun Microsystems, HP-UX™ de Hewlett-Packard, AIX™ d'IBM et Tru64 UNIX™ (autrefois nommé Digital Unix de DEC) de Compaq en sont quelques exemples.

Signes distinctifs

Les différentes versions d'Unix et leurs dérivés possèdent des points communs. Les voici dans les grandes lignes (certaines variantes d'Unix peuvent ne pas posséder certaines de ces caractéristiques).



Points faibles



Versions

Date - Version
1969 sept. - UNICS (Société AT&T)
1971 nov. - Time-Sharing System v1
1972 déc. - Time-Sharing System v2
1973 fév. - Time-Sharing System v3
1973 nov. - Time-Sharing System v4
1974 juin - Time-Sharing System v5
1975 mai - Time-Sharing System v6
1979 jan. - Time-Sharing System v7
1985 fév. - Time-Sharing System v8
1986 sept. - Time-Sharing System v9
1989 oct. - Time-Sharing System v10
1978 - CB UNIX 1
1978 - CB UNIX 2
1979 - CB UNIX 3
1981 - UNIX System III
1982 - UNIX System IV
1983 - UNIX System V Rel. 0
1984 - UNIX System V Rel. 2
1986 - UNIX System V Rel. 3.0 (SVR3)
1987 - UNIX System V Rel. 3.2
1988 - UNIX System V Rel. 4 (SVR4),coopération avec Sun Microsystems
1992 - UNIX System V Rel. 4.2 (SVR4.2)
1993 - UNIX System V Rel. 4.2 MP (SVR4.2MP)
1985 - Mach (Université de Carnegie-Mellon)
1986 - Mach 2.0
1988 - Mach 2.5
1990 - Mach 3 (point de départ de Darwin)
1995 - Mach 4

Lien vers

[ AT&T ][ bell-labs ][ Minix ][ opengroup ][ multicans ]